Nous avous besoin de ceux que nous aimons presque autant que de respirer. Je n’avais jamais mesuré l’importance de ce contact, de son contact… Avant d’en être privée

Five feet apart, rachael lippincott

Au début ce livre fut loin d’être transcendant : une bonne histoire, avec des personnages attachants, mais comme on l’a déjà vu dans beaucoup de livres avant celui-ci.

Une petite déception donc pour moi, qui m’attendais à quelque chose plein d’originalité dans ce monde médical déjà bien exploité.

Mais non, on tombait dans quelque chose qui n’a pas attisé ma curiosité.

Certes, le cadre de l’hôpital était cool, le personnage maniaque de Stella assez atypique, mais au niveau de Will…

Pfiou, le cliché du personnage sûr de lui et rebelle sur les bords !
Oui oui, celui qu’on retrouve dans tous les livres à tendances « Nos étoiles contraires ».
Et OUI on retrouve ce petit truc qui fait que bim le mec est direct intéressé par la fille (bah oui ils sont malades pas le temps d’instaurer une vraie romance avec du réalisme).
BIM d’un coup ils se parlent, et BIM comme par hasard ils ne se lâchent plus.

Mais bon, comme je le disais, ça, c’est qu’au début. 😏

https://www.instagram.com/evadee.des.livres/

Après, les éléments du résumés qui m’ont tant donné envie se mettent réellement en place, et on a surtout DU RÉALISME ET DES TRUCS PLUS INTÉRESSANTS ET ORIGINAUX QUI SE PASSENT.
(Oui je crie car j’étais contente que ce livre ne soit pas un livre parmis tant d’autre qui m’aurait affreusement déçue).

Bref, là déjà j’étais accro.
Pourquoi ?

Déjà parce que la plume de l’autrice est giga fluide, et donc je me suis vite accrochée à ce roman comme un koala à sa branche de bambou.

La relation de Will et Stella devient naturelle et surtout SUPER BELLE.
Le genre de romance qui va plus loin que le coup de foudre, qui décrit l’amour à sa juste valeur et lui donne un rôle tout bonnement magnifique.

Franchement, j’ai trouvé cette relation pleine de poésie, et surtout d’espoir.
Car en effet, les deux protagonistes étant atteints de mucoviscidose, ils sont contraints de rester à 3 pas d’écart constamment, et donc aucun contact entre eux.

Et dieu sait que quand on aime, 3 pas peuvent se transformer en la pire des distances.
Ils vont donc, malgré la maladie, vivre leur histoire à fond (Bon, avec une distance de sécurité quand même du coup).

Ils vont vivre des choses qui m’ont fait sourire, qui ont rendu cette histoire incroyablement touchante.

Ils m’ont beaucoup touché, par leur amour vrai et surtout puissant.
Ici, pas de clichés, et pas de yeux levés au ciel (ce qui relève du miracle).

Franchement, c’est une histoire comme ça qu’on recherche.
Des émotions
De la beauté
Du réalisme
Et mon coeur qui a éclaté.

Parce que oui, j’ai pleuré.
J’ai eu la poitrine éclatée en 20 000 morceaux.

J’ai souris à travers mes larmes.
Et, moins glamour, j’ai ris malgré la morve qui coulait.

Bref, je pense que ce livre est un coup de coeur.
Il est vraiment beau, parle d’un sujet bien peu abordé, et sait toucher en plein coeur.

Merci aux éditions Albin michel pour cet envoi !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s