C’est avec grand plaisir que, pour la troisième fois, j’ai plongé dans l’univers des Royaumes démoniaques.

J’ai, dans ce troisième tome, retrouvé les divers peuples et personnages, et ces derniers sont toujours une force majeure de cet ouvrage. En effet, tous sont très bien construits, et se développent constamment. J’ai réellement apprécié découvrir au fil des pages les motivations de certains, le passé d’autres… J’ai pu mieux comprendre certains personnages, et par conséquent l’histoire dans sa globalité. Cela m’a vraiment plu, et ça m’a même grandement aidé à suivre correctement l’intrigue. En effet, celle-ci est très complexe. Les Royaumes démoniaques nous offrent une lecture exigeante, durant laquelle il faut s’accrocher au risque de laisser les mots nous glisser sous les yeux dans des bavures noir sur blanc incompréhensibles. Cela m’est d’ailleurs arrivé, dans les passages guerriers notamment. J’étais, je l’avoue, complètement perdue : qui fait quoi ? qui veut quoi ? pourquoi, comment ? Les tenants et les aboutissants avaient décidément dû s’échapper de mon esprit, glisser sous mes yeux sans s’imprimer suffisamment dans ma mémoire, leur chute favorisée par la complexité de l’histoire. J’ai eu d’autant plus de mal à reprendre le contrôle sur ma lecture face aux divers changements de point de vue. Il me fallait souvent un peu de temps pour me remémorer qui est qui, et qui fait quoi. Cependant, ces changements de point de vue, même s’ils contribuaient un peu à me perdre dans l’intrigue, étaient en même temps et surtout un point positif. En effet, ils permettaient de découvrir divers personnages, diverses avancées, diverses intrigues, et cela offrait une réelle richesse à l’histoire, comme un kaléidoscope qui présente à notre imagination une myriade d’images, de parcours, d’instants de vie, et de mort aussi.

J’ai surtout été touchée par Caleb, qui m’a plu par son envie de changer le monde, sa force revendicatrice, sa fougue, son courage, et en somme, son humanité, qui détonnait avec les diverses créatures, monstruosités ou actes sans pitié que l’on peut retrouver au creux des pages. Son parcours qui détonne avec sa condition originellement privilégiée m’a vraiment plu, et m’a également grandement surprise…  

Un autre personnage fut également très surprenant dans cet ouvrage : le Délaissé. Je pense bien que c’est mon personnage préféré, celui qui m’a le plus touchée. En effet, on fait face à une figure hors du commun, inspirant la pitié, le respect, la bienveillance, et même une sorte d’instinct parental. Le Délaissé fut vraiment à mes yeux le personnage le plus surprenant de cette histoire. Je me suis énormément attachée à lui, à son évolution, son parcours aux côtés de Jirko. Celui-ci m’a aussi énormément plu par son humilité, et surtout son incroyable gentillesse, pure et profonde.

Comme vous aurez donc pu le deviner, j’ai vraiment aimé le fait que dans ce troisième tome, une réelle évolution se mette en place. Elle est même multiple en fait, puisque chaque personnage fait son bonhomme de chemin. Chacun a sa propre intrigue, sa propre histoire, et on en apprend vraiment plus sur ces fameux tenants

et aboutissants. Par exemple, on en sait plus sur les Démons, sur les motivations d’Atmek, et j’ai vraiment été très intéressée par l’intrigue les concernant, Christopher Evrard usant à merveille de sa plume pour nous offrir de la Dark fantaisy plus croustillante que jamais.
D’ailleurs, en parlant de la plume de l’auteur, celle-ci est toujours aussi incroyable. J’ai rarement vu une façon d’écrire, de décrire, de narrer, aussi riche et aussi soignée. C’est quelque chose que je souligne à chaque fois que je chronique un de ses romans, mais décidément, c’est un réel plaisir de plonger dans un univers aussi bien rédigé. On sent que rien n’est laissé au hasard, que les mots, les tournures de phrases, les figures de styles sont tous soigneusement choisis. Et c’est quelque chose qui me ravit, car quand on lit un livre on pense souvent aux personnages, à l’intrigue, aux émotions ressenties et aux messages transmis… mais lire un livre c’est avant tout être confronté aux mots, plonger en eux, découvrir un style d’écriture… et en l’occurence je tire bien bas mon chapeau à Christopher qui met tant de soin dans ses mots, ses phrases, ses dialogues, ses chapitres tout entiers. Quand je vous dis que l’on est face à une histoire pleine de richesse, c’est plus que vrai, et elle l’est jusque dans la moindre de ses ponctuations. On ressent que l’auteur a pris plaisir à réellement construire, mot par mot, tout un univers, complexe, haletant, prenant jusqu’aux tripes et aux larmes. J’ai adoré retrouver Olivia et le peuple des Ondins, Ciwen, la sage Thorwa, et le fougeux Taskem. J’ai énormément apprécié que tout ait un sens, et également le fait que cet ouvrage véhicule diverses valeurs. La sagesse (avec notamment Gaesera, qui m’a aussi énormément plu), la déchéance (avec Vargol par exemple, que j’ai beaucoup aimé par son sombre parcours), la camaraderie (que Ciwen incarne toujours aussi bien)… Bref, ce troisième tome porte énormément d’émotions en lui, de nombreuses destinées, qui ne sont pas toujours joyeuses mais qui véhiculent toutes une incroyable force, que celle-ci soit sombre ou non. Et c’est d’ailleurs aussi quelque chose que j’adore chez l’auteur : tout n’est pas toujours tout beau tout rose. Il n’hésite pas à fouiller dans l’horreur, le sombre, le dégueulasse et le sadique, pour nous offrir un monde toujours plus unique, et toujours plus authentique, tant dans sa beauté que dans sa cruauté.

Alors, merci à lui, pour m’avoir fait vivre encore un très beau moment de lecture, dans lequel j’étais perdue parfois certes, sans lequel je n’aurais pas découvert tant de destinées, tant d’humanité et de monstruosité à la fois. J’ai vraiment été surprise par ce tome, toujours aussi original, prenant des chemins auxquels on ne s’attend pas, et ainsi j’ai encore une fois très hâte de découvrir la suite.
Merci à Christopher Evrard pour sa confiance, sa gentillesse, et son génie littéraire. Merci également à tous ceux ayant participé au Ulule qui a permis de financer ce troisième tome. Un Ulule sera également mis en place pour la parution du quatrième tome, et j’espère que l’engouement sera le même, cette saga le mérite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s