J’ai fait le serment de devenir pire que mes rivaux.

Le prince cruel – Holly Black

Ce livre est un fabuleux mélange entre magie, trahison, amour et violence. Par une plume riche, Holly Black nous plonge dès les premières pages dans un monde fantastique étourdissant, mêlant les sombres comme les bons côtés de l’univers magique de Terrafae. Etant une fan de fantastique / fantaisy, j’ai été complètement happée par l’univers mis en place : elfes, fées, peuple des mers… Tout un panel de créatures nous est offert, pour le plus grand plaisir des yeux, dans des paysages sublimes où la magie règne. J’ai vraiment apprécié le soucis du détail présent dans cet ouvrage : l’auteure prend le temps de détailler les lieux, et n’est pas avare de descriptions. Les descriptions sont souvent ce qui me fait grincer des dents dans un livre, mais ici ce fut le contraire. L’univers mis en place est si riche, si différent du nôtre et si beau, que malgré l’écriture foisonnante d’Holly Black, j’en voulais encore. Et c’est là une vraie force de cet ouvrage : il est terriblement addictif. La plume de l’auteure nous emporte, et les pages défilent à une vitesse folle, si bien qu’en deux jours je tournais déjà la dernière, n’ayant qu’une envie : lire la suite pour ne pas avoir à quitter les personnages ou l’univers.

Car si il y a bien un deuxième point fort de ce livre, ce sont les personnages. Ils sont terriblement bien construits, avec un passé n’étant pas là simplement pour leur “background“, mais leur donnant au contraire une vraie profondeur. Leurs caractères sont fournis, et l’on a l’impression de réellement être à leurs côtés. Tout est si bien pensé dans leur construction que l’on comprend leur décisions, on apprend à les connaître, et l’on sent que rien n’est laissé au hasard. C’est pourquoi j’ai aimé chacun d’eux, même les personnages antipathiques. J’ai vraiment apprécié la force de Jude par exemple , et jusqu’au bout j’aurais été perplexe sur son sort : est-ce un personnage torturé qui est simplement motivé par l’envie de faire sa place et de se venger, ou son destin ira-t-il au delà de ça ? Car en effet, Jude est une humaine à Terrafae, arrachée au monde humain lorsqu’elle avait 7 ans. Et dans ce monde où règnent les Faes, créatures sublimes et immortelles, l’un d’eux la déteste particulièrement : le prince Cardan, un des héritiers de la couronne.

J’ai adoré ce rapport de haine entre Cardan et Jude, un des éléments forts de l’intrigue. Leur relation est loin d’être dans le cliché : c’est une haine pure qui les animent. Et c’est cela également que j’ai énormément apprécié dans ce roman : la sincérité des sentiments. L’auteure ne triche pas, les stéréotypes sont bannis, et c’est là des relations complexes qu’elle nous offre, émotions fortes à l’appui. J’ai donc vraiment apprécié chacun des liens entre les personnages, chaque relation, chaque rapport à autrui. Et cette exploitation qu’elle fait de tout trait de caractère négatif… C’est impressionnant, et ça confère au roman une réelle originalité. Je n’avais jamais été face à des personnages pour lesquels l’antipathie, voire même la haine est cultivée à ce point. Holly Black n’a pas peur de nous confronter à des personnages cruels, méchants, ou ayant du sang sur les mains. Le fait que l’auteure ose jouer sur la corde de la négativité pour créer ses personnages est pour moi l’un des plus gros points forts de l’histoire. Et ainsi, même si Cardan est méchant à souhait, hautain et arrogant, je me suis profondément attachée à lui. C’est même, je pense, mon personnage préféré. C’est donc une vraie prouesse de la part de l’auteure d’avoir réussi à provoquer des coups de cœurs pour des personnages qui nous révulseraient d’ordinaire.

Ainsi vous l’aurez compris, à la magie et l’enchantement se lie aussi la noirceur, dans une intrigue palpitante, où rien n’est jamais acquis. J’ai apprécié de toutes mes tripes chaque retournement de situation, chaque éclat de voix, chaque mystère. C’est là ce qui rend ce livre extraordinaire également : la force de l’intrigue. Jamais au grand jamais je ne me suis ennuyée. Les enjeux se placent au fil de l’histoire, et celle-ci ne reste donc pas dans un schéma trop simpliste, sans pour autant perdre le lecteur dans une trame trop complexe. J’ai beaucoup aimé la richesse des évènements, les différents tournants que pouvaient prendre les choses, et le fait que l’on se fasse à plusieurs reprises surprendre. Entre action, trahison, suspens… Mon coeur n’a pas été épargné. Et oh la la… Si c’est pour me faire torturer de cette délicieuse façon, j’offre volontiers mon coeur à cet ouvrage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s