Quand les éditions Kazé m’ont proposé de recevoir Called game, je vous avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Une princesse, Alna, promise au roi du pays voisin, qui échange son identité avec sa servante, découvrant ainsi en tant que garde du corps une cour rongée par les complots, les alliances et les intrigues. Au centre de tout cela : la romance. En effet, Alna n’était pas la seule promise du roi : elle va devoir se disputer le trône avec 5 autres prétendantes, prêtes à tout pour l’obtenir…

J’ai tout de suite été très intriguée par cette 4e de couverture, qui laissait entrevoir une histoire originale et très intéressante. Mais, car il y a toujours un mais, cette histoire paraissait complexe, et qui dit complexe dit risque de choses inexploitées et d’incompréhension.
J’avais donc une petite appréhension en ouvrant ce manga, car l’histoire elle même paraissait déjà complexe, mais en plus de cela notons que celle-ci se déroule dans le cadre d’une cour, entraînant ainsi beaucoup de personnages et d’intrigues…

Et bien verdict : je ne me suis pas perdue ! Je suis très vite déboussolée face à un univers riche, et j’ai tendance à décrocher quand trop de choses sont en jeu.
Et là, certes il y a pas mal de personnages, certes beaucoup de choses sont en jeu, mais tout est si bien ficelé que ça se lit tout seul !
Ainsi on obtient une histoire qui en a dans le ventre, avec de l’intrigue à revendre, et avec des personnages tous bien différents. En bref, on ne s’ennuie jamais.
Je n’ai pas vu les pages défiler, car c’est à peine le premier tome, donc il reste beaucoup de flou, mais pourtant je voulais déjà avoir des réponses à mes questions. J’ai été complètement immergée dans cette histoire, et décidément elle mérite l’adjectif « original ». Je n’avais encore jamais vu un cadre châtelain exploité ainsi, encore moins dans un manga. Le côté manuscrit est donc très bien, mais il est d’ailleurs aussi porté par des planches de qualité. Les dessins sont très beaux, détaillés, et ils donnent une dynamique vraiment fluide à l’histoire.
En bref, tout s’emboîte vraiment bien, de façon à nous offrir un manga à la hauteur de mes espérances.

J’ai très hâte d’avoir le tome 2 en ma possession, car le personnage d’Alna m’a conquise. Elle est courageuse, belle, et possède un franc-parler à toute épreuve. La définition de badass quoi. Et on sait tous que les femmes badass, j’adore ça 😎.
Je suis donc impatiente de découvrir ce qu’il va arriver à Alna, qui n’a pas hésité à échanger son titre de princesse avec sa servante, afin de passer pour une simple garde du corps dans ce pays qu’elle ne connaît pas. Car en effet, celui-ci regorge de dangers. Alna devra se plier aux jeux du pouvoir pour survivre…
On s’en rend bien compte en découvrant les 5 autres prétendantes au trône. On a vite un sentiment de méfiance, ne sachant à qui se fier, et où sont disséminés vérité et mensonge… C’est sur plusieurs tableaux que va devoir jouer notre héroïne si elle ne veut pas voir sa couverture tomber et sa vie mise en danger. Dans cette histoire, il n’est effectivement pas seulement question de pouvoir, mais aussi de vie ou de mort. Accèder au trône semble présenter bien plus d’enjeux et de dangers que je n’aurais pu l’imaginer, et c’est donc un vrai plaisir pour le lecteur, car cela donne une intrigue avec une certaine tension, qui pousse à essayer de deviner qui seront les ennemis et qui seront les alliés.
À voir lors des prochains tomes si mes estimations sont justes !

J’ai aussi hâte d’en découvrir plus sur plusieurs personnages, qui n’hésitent pas à avoir un caractère unique pour chacun, et qui ont ainsi grandement piqué mon intérêt. Tout un panel de personnalités qui rend cette histoire d’autant plus intéressante, et je suis donc vraiment pressée de voir l’évolution qu’auront les personnages. Je suis aussi impatiente de voir comment l’intrigue évoluera, cette bataille pour le trône, entre romances, alliances et complots.
La tension instaurée dans l’histoire est vraiment délicieuse, en un seul tome on décèle déjà qu’elle cache plus que ce que l’on croit déjà mit en jeu. On a déjà eu des coups de théâtre, des révélations et des surprises dans ce tome, mais on sent très bien que ce n’est que le début… Et j’adore ça !

Beaucoup de questions restent sans réponses, beaucoup de personnages ont su m’intriguer, et l’histoire me fait retenir mon souffle… Là n’est-il pas un très bon combo obtenu par un seul et unique tome ?
Je me demande bien ce que me réserve la suite de Called game, mais une chose est sûre : c’est mission réussie pour cette nouveauté parue chez Kazé, j’ai adoré !

Merci à Kazé pour l’envoi de ce manga !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s