Naïveté est de croire que le mal n’existe pas. Croire au bien, c’est simplement choisir son camp.

La pomme, Aaron

Au début de ce livre j’étais perplexe.
En effet la plume de l’auteur est assez spéciale, très poétique.
Il faut donc un temps d’adaptation au style d’écriture, pour laisser nos yeux filer sur les lignes, car au début ils ont eu tendance à buter sur les mots, comme imprégnés d’une hésitation.
J’ai donc eu un peu peur, peur de trop de description ou pas assez de fluidité…

Mais passé les 50 pages, une fois que l’on est habitué… On fait face à ce style d’histoire qui nous prend nos pensées pour les anesthésier et nous plonger dans une autre réalité. Pas un monde imaginaire et fantaisiste ici, mais une histoire, une vraie.

https://www.instagram.com/evadee.des.livres/

Au début, on découvre pièce par pièce un puzzle intriguant, que l’on ne comprend pas tout de suite, car on ne sait pas vraiment où l’auteur va nous emmener. 
Cela peut dissuader certains de continuer, mais je vous en prie ne lâchez pas cette histoire des yeux.

En effet par la suite tous les éléments s’assemblent et les différents chapitres se lient, et ça en devient passionnant.
De la tradition arabe, où l’on va d’abord traiter de pauvreté, de religion, de vie quotidienne… On se retrouve à Paris, avec des accélérations, des envies toujours plus grandes, et le progrès incommensurable. Viennent s’ajouter au fil de l’histoire d’autres valeurs, d’autres enseignements…

C’est une histoire à priori banale, mais pleine de leçons de vie.
J’ai vu à travers ce roman beaucoup de poésie, d’humanité, et c’est comme si j’avais reçu les conseils d’un père. Des mots empreints d’une sagesse légère et à la fois puissante. A travers une simplicité très appréciable, car qui a besoin de choses compliqué pour apprendre ? Personne !  L’auteur a réussi avec brio.

Ce livre est un concentré d’authenticité, un cadre Libanais puis Parisien, deux adolescents pauvres et leurs familles pleines d’enrichissements culturels.
On suit leur évolution, qui va les faire beaucoup grandir… 

Je n’aurais jamais imaginé tous les sujets qu’a pu aborder cette histoire, sans pour autant perdre son charme particulier. 
On y trouve des images, des saveurs Libanaises qui emplissent nos sens, et puis une course au progrès, à la modernité qui galvanisent nos pensées…
On découvre une autre vision de l’humain et de l’humanité, riche et complète.

Mes quelques froncements de sourcils au début ont vite été remplacés par des yeux écarquillés, emportés par le fil de l’histoire qui passe de rustique à moderne dans une histoire humaine à laquelle je me suis attachée.

Ce livre fut un très beau message, simple, très important et empreint de poésie, de senteurs orientales et de fourmillement mondain.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s