Elle avait ce don créateur de vie, qui ressuscitait les arbres morts, les fleurs fanées, illuminait les regards et attendrissait les coeurs les plus durs.

Le rosIER de Julia, Frédéric Doillon

70 pages. C’est un livre très court, mais cette notion d’éphémère est pour moi très importante pour cette histoire.
En effet, les nuances poétiques qu’elle inspire ne sont là selon moi que pour effleurer le coeur, ce qui est pour moi plus marquant que des mots qui s’imprimeraient grands et forts dans l’esprit.
Ici la délicatesse rend l’histoire pure, et un abus de ces mots imposants l’auraient abîmée.

https://www.instagram.com/evadee.des.livres/

J’ai retrouvé à travers ces 70 une histoire simple (car qui peut faire compliqué en 70 pages ?), et surtout pleine de poésie.

Là est donc la beauté de cet ouvrage, car une poésie aussi belle est rare en si peu de mots que peut cueillir notre pupille.
Je ne peux donc pas vous conter l’attachement que j’ai eu pour les personnages, ou encore vous parler d’une intrigue, car ici l’auteur nous offre une histoire courte, faite pour marquer comme la fluidité d’une brise.

J’ai retrouvé dans cette histoire un attachement profond pour la nature, une beauté et une douceur qui fut dépeinte avec une légèreté tout bonnement magnifique.
J’ai ressenti le soleil, les fleurs, les animaux et la beauté que la nature transmet.
J’ai ressenti la pluie, le vent, la terre et la mélodie des éléments.
J’ai ressenti à travers ces pages la beauté pure que nous offre la Terre.

J’ai trouvé Julia très douce, si douce qu’elle en est intriguante. J’ai adoré suivre son histoire singulière, tout en fluidité et m’évoquant la rosée matinale.

Cette métaphore est parfaite car c’est cela qu’est ce livre : une goutte d’eau pleine de légèreté venant se déposer là, loin du but de vouloir déclencher un coup de coeur plein de puissance, mais simplement vous offrir la possibilité de cueillir cette histoire et les rêves qu’elle déposera à son tour sur vos pensées.

Ce livre m’a fait retourner au plaisir simple et ressourçant de la lecture : découvrir une histoire. Tout simplement. Sans exigences, laissant de côtés les critères que l’on a appris à appliquer en tant que fervents lecteurs. Simplement le plaisir de découvrir la vie de personnages, se laisser surprendre par les qualités d’une plume et de ce qu’elle conte, sans attentes qui relèveraient bien trop de défauts.

Je vous recommande donc de fermer les yeux, oublier vos exigences littéraires, et laissez vous porter par cette histoire.
Douce et naturelle, une poésie effleurant la pulpe des doigts. Une légèreté souvent oubliée, qui souffle à l’âme le plaisir d’une lecture dans sa simple beauté.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s