Charlotte est devenue une adolescente.
Les gens aiment à dire qu’elle est dans son monde.
Être dans son monde, cela engendre quoi ?
La rêverie, et la poésie sûrement. 
Mais aussi un étrange mélange de dégoût et de béatitude. 
Charlotte peut sourire et souffrir en même temps.

Charlotte, David Foenkinos

Ce livre est un livre.
J’entends pas là qu’il est la définition exacte de ce mot : une histoire transmise à travers la plume de l’auteur, dans toute sa grâce, sa mémoire et ses horreurs.

https://www.instagram.com/evadee.des.livres/

C’est une biographie qui n’est pas redondante du tout, pleine de modernité.
Moi qui avais peur de tomber dans un classique assommant, j’ai été ravie par la fluidité de la plume qui nous transporte littéralement.

La vie de Charlotte est dépeinte avec une justesse empreinte de sincérité, entrecoupée de passages dans le présent, aux côtés de l’auteur dans sa quête de fragments du passé.

C’est donc dans un véritable voyage que nous sommes embarqués, au coeur de Berlin qui sera peu à peu envahie par la guerre.
D’ailleurs le contexte spatio-temporel est excellent, car c’est avec une légère tension que l’on suit Charlotte, à travers les mots de David Foenkinos, qui nous confie sa vie, ses doutes, ses sentiments et surtout son art.

Son art qui m’a touchée au plus profond de moi, qui a fait battre mon coeur plus vite, plongé dans une biographie renversante de vérité et d’émotions.

Et surtout je n’ai jamais été ennuyée, comme on pourrait le penser lorsqu’on lit le terme « biographie ». Mais au contraire c’est justement dépeint avec une beauté avec un grand B. Autant dans les événements qui m’ont prise au coeur, que dans Charlotte elle – même, qui est une personne pleine de richesse émotionnelle.

Je me suis donc immensément attachée à ce personnage, ou plutôt cette personne, qui nous offre sa vision de l’Allemagne, de l’art, et des difficultés juives dans le domaine artistique à cette époque duquel on parle peu.
Sa vie à elle seule fut une oeuvre emplie de justesse de part ses paroles qui m’ont touchée, ses actes et ses pensées.
Vraiment, à travers tous les personnages présents dans ce livre, et la relation qu’aura Charlotte avec eux, dans chaque instant j’ai trouvé une poésie frappante.

Ce livre fut une fenêtre ouverte vers les années 1940, à travers une vie racontée d’une manière que j’ai trouvé parfaite. L’auteur a su nous transmettre tout ce qui était à faire parvenir par ce livre. Il a su nous partager la vie de Charlotte d’une façon extrêmement touchante, et d’ailleurs écrire un livre biographique est un exercice difficile, car il faut savoir conter l’existence sans la dénaturer de quelque manière que ce soit. Et justement ici je l’ai ressentie plus vraie que jamais.

Ce livre est vraiment unique.

Et il m’a donné envie de découvrir d’autres livres de David Foenkinos, et m’a fait aimer un genre qui me sortait de ma zone de confort.
Là n’est pas le plus bel accomplissement d’une lecture ?

Je remercie immensément @piledelivres (https://piledelivresblog.wordpress.com/) de me l’avoir fait découvrir, nous le vendant comme une pro au beau milieu du salon du livre.
Alors merci Telma de m’avoir poussé à lire ce livre que je n’aurais certainement jamais ouvert avant, car j’y ai trouvé tout ce que j’aime, à travers une narration et une histoire unique, qui m’a plus que ravie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s